Actualité

en savoir plus

RÉ-ENCHANTER L’ENTREPRISE

catalyser les changements et booster les performances grâce à une communauté réunie autour de valeurs humaines fortes

La promesse de TOD : ré-enchanter l’entreprise, catalyser les changements et booster les performances grâce à une communauté réunie autour de valeurs humaines fortes !

TOD, Talents Ongoing Disruption, c’est d’abord un rêve, celui de ré-enchanter l’entreprise, de la réconcilier avec les hommes et de remettre l’homme au cœur des organisations.

TOD, c’est une communauté de talents, unie par les mêmes valeurs d’engagement et d’enthousiasme, prêts à partager leurs expériences, à apporter toutes leurs compétences le temps d’un projet et à s’enrichir à chaque expérience de nouvelles « pierres » qu’ils partageront sans avarice aux équipes et projets suivants.

TOD, c’est enfin une approche innovante du monde du travail, du management des talents, visant à décloisonner les différentes communautés, prônant le partage des compétences, des expériences et l’ouverture de l’entreprise vers l’extérieur.

Un des axes majeurs est de redonner du sens au travail, de ne plus associer mathématiquement des CV impersonnels avec des fiches de postes fonctionnelles, de ne plus faire entrer de force des hommes dans des boites prédéfinies mais bien de marier des enjeux et des moments particuliers de l’entreprise avec des talents engagés.

A chaque situation à laquelle l’entreprise sera confrontée, TOD sera en mesure de proposer de « plugger » le bon talent au bon endroit, au bon moment, pour une journée, une semaine, six mois ou une durée indéfinie.

Nous sommes convaincus que le succès des entreprises de demain reposera sur leurs capacités à réunir autour de chaque situation, de chaque défi à relever, de chaque projet à mener, les meilleures équipes, et ce, dans toutes les phases du projet. Et c’est à cela que TOD répond, cette capacité à réunir les talents pour enrichir et compléter les compétences et expériences internes.

Le succès reposera sur la mixité des équipes entre cadres du « dedans » et cadres du « dehors », entre cadres à temps complet et cadres en temps partagé, entre regard neuf et force du métier.

TOD propose avant tout une ouverture et un partage sans limite des ressources humaines :

  • pour disposer à chaque instant de talents engagés pour mener ses projets,
  • pour catalyser le changement,
  • pour valoriser le potentiel de chacun,
  • pour s’enrichir en permanence d’expériences différentes,
  • pour apprendre aux organisations à s’ouvrir, à accepter l’audace et l’enthousiasme,
  • pour réconcilier les salariés avec l’entreprise.

La force de TOD réside dans la sélection et l’évaluation des points forts des membres de sa communauté TOD et l’identification pour chaque projet, chaque situation, des qualités humaines essentielles pour garantir les meilleures associations. Certains adeptes de l’entreprise libérée pensent que le manager doit disparaître dans des organisations nouvelles auto dirigées. Nous pensons plutôt, que le manager, quel que soit son niveau dans l’organisation, a une place encore plus importante aujourd'hui dans la réussite des projets, dans l’atteinte des performances, mais son rôle n’est plus le même et les compétences attendues d’une autre nature.

Le manager, le chef de projet, n’est plus celui qui sait tout, qui dirige parce que ses connaissances sont supérieures à celles de l’équipe ou parce que son savoir-faire est plus important. Les machines ont remplacé les bras et les mains des ouvriers, les ordinateurs ont remplacé une partie des cerveaux mais ni les robots, ni les machines ne remplaceront jamais les cœurs, les qualités humaines essentielles pour fédérer les équipes, les engager au service d’un projet, d’un rêve, d’une cathédrale.

TOD veut, pour les mettre au service des entreprises, réunir les talents qui feront les succès de demain, en donnant du sens au travail de chacun, en libérant les potentiels des salariés, en leur permettant de se révéler, de grandir, de s’engager en croyant au projet global de l’entreprise. TOD veut permettre à chacun de s’approprier les mots de Saint Augustin : « Aime et fais ce que tu veux. »

« Quand j'étais petit, ma mère m'a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l'école, quand on m'a demandé d'écrire ce que je voulais être plus tard, j'ai répondu "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, je leur ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie. » John Lennon